Samedi 19 Mars 2005 inauguration d'un local neuf pour les Molons

Notre société royale Moncrabeau a inauguré ce samedi 19 Mars 2005 ses locaux fraîchement rénovés.
Une remise à neuf opérée par les Molons et financée par la Ville de Namur.

La société royale Moncrabeau recevait ce samedi 19 Mars après-midi les échevins Ducoffre et Mathen pour l’inauguration de nos locaux récemment repeints.



Les Molons se réunissaient depuis 25 ans dans le même local au n° 6, avenue Baron Huart.
Au fil des ans, force est de constater que notre local avait pris un fameux coup de vieux.
Peinture écaillée ou plafond noirci par la fumée étaient les deux facettes visibles de l’âge grandissant de l’immeuble. «Il devenait difficile de se réunir ou d’accueillir les écoliers dans ce lieu en’état de vétusté avancé »explique Jean Grenson aux médias sur place ce jour, Molon de longue date, donnant des séances d’information sur le folklore aux classes qui le souhaitent.

Interpellé par les Molons, lors d’une manifestation publique de fin d’année, l’échevin Ducoffre s’était alors retourné vers son collègue des finances, Denis Mathen : «Ne te reste-t-il donc plus rien dans tes caisses ? ». Si cette discussion informelle aurait pu en rester là, il n’en fut rien .

Les échevins Ducoffre et Mathen



Tellement emblématique «Lors d’un conseil communal, nous avons réussi à réunir le budget nécessaire pour ce projet de restauration. Ce groupe folklorique est tellement emblématique et nous sommes si petits à côté d’eux que nous savons que ce n’est pas encore suffisant. Nous allons essayer cette année encore de trouver le budget pour peaufiner ce premier travail »explique l’échevin de la culture.
Des propos qui ne vont certainement pas être oubliés par les sociétaires de la Royale Moncrabeau.
Sociétaires qui ont pour la plupart participé activement aux travaux de cette première restauration.
Une main d’œuvre bénévole qui a permis de réduire au maximum les coûts.

Montée de l'escalier vers le local des Molons


Or pour les travaux plus lourds qui devront un jour ou l’autre être effectués il faudra bien faire appel àdes professionnels. «Nous en sommes conscients comme nous savons que les locaux de la marche Saint-Éloi àVedrin ont également besoin d’une sérieuse remise à neuf » confie aux médias sur place l’échevin Ducoffre.
Cette fois-ci, les 2 000 Euro alloués par la Ville ont bien aidé mais n’ont pas suffi. «Nous avons dépassé ce budget de 1 500 Euro en nous lançant dans d’autres travaux dans la cage d’escalier et pour les commodités.
C’est pour cela qu’aujourd’hui nous lançons à nouveau un appel. Notre société chantante dont la devise est Plaisir et Charité ne peut aider les gens dans le besoin si les fonds que nous récoltons tout au long de l’année sont investis dans les travaux. »précise Jean Grenson.

Un Li bia bouquet retentissant a salué l’inauguration des locaux pour le plus grand plaisir de tous les présents et des deux échevins présents entonnant eux aussi l’hymne namurois.


Durant cette journée, la presse écrite ( Journal Vers l'Avenir, Passe-Partout, Le quotidien de Namur ) ainsi que Radio ( RTBF / VivaCité Namur ) fut présents en ce jour
d'inauguration ...

Notre président en interview pour la RTBF (Vivacité )Radio


Parallèlement à l’inauguration de notre local, les étudiants du cercle namurois de Louvain la neuve étaient présent ce jour pour s’associer à la fête.

Après quelques discours et la remise d’un recueil de chansons, cette journée se termina encore une fois par un « bia bouquet »
et un verre de l’amitié.

(C) Johann / Moncrabeau