Jean DENISON, Molon d’exception !


Notre chef a reçu le 26 mars 98 la médaille et le diplôme d’honneur de la SABAM.
Une reconnaissance amplement méritée pour ce compositeur-organiste-chef de choeur qui,
des orgues de La Plante à la direction des 40 Molons, a toujours fait rayonner sa passion pour la musique.
(La musique pour moi, c’est une drogue).
Cette citation que l’on attribue à un Jean Denison, alors âgé de 15 ans, résume à elle seule le personnage.
A l’époque, il reprend les orgues de l’église de La Plante avant de devenir chantre organiste à la cathédrale
de Namur.



Depuis, Jean n’a jamais tenté de se sevrer de sa drogue. Au contraire, en tant qu’organiste,
chef de choeur, compositeur, il en explore les multiples facettes. C’est ainsi qu’à près de 78 ans,
il dirige toujours de main de maître les Chanteurs du rail et nous les 40 Molons, succédant à
Ernest Montelier.
La Ville de Namur et la SABAM ont voulu mettre en évidence cette figure marquante.
On p’tit Bia Bouquet
Dans son discours d’hommage à Jean, l’échevin Chenoy a rappelé l’itinéraire de ce namurois
d’exception qu’il voit très bien en compositeur officiel du Parlement Wallon.

(Il ne manque que la Sambre à votre hymne à la Meuse pour que les Wallons l’aient enfin, ce chant,
qui leur ferait aujourd’hui défaut, si l’on en croit certains de nos mandataires régionaux . )
En tant que directeur de la SABAM, le musicien Paul Louka a souligné (l’amitié fidèle et discrète)
de Jean Denison.
Devant tant d’honneurs, celui-ci en homme de coeur et de choeur a conclu :
(Et si on chanteuve on p’tit Bia Bouquet?)
Une question à laquelle l’assemblée a répondu par l’affirmative.
Encore une fois félicitations Monsieur Denison !